La culture mondiale de la pizza

Depuis des années, on peut suivre l’évolution fulgurante de la pizza dans la gastronomie mondiale. Classée en 2017 par l’Unesco comme patrimoine immatériel de l’humanité, cet art à la Napolitaine ne cesse de nous surprendre.

La pizza, tout un art à l’Italienne

L’art de la Pizza aurait été inventé par Rafaëlle Esposito en 1889. Mais retraçons un peu l’histoire : une recette à base de pâtes cuites existait déjà au temps des Grecs et des Égyptiens. Mais c’est au Moyen-Âge que l’on ajoutera à la “galette” la fameuse sauce tomate, et c’est ainsi qu’elle deviendra la Pizza telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Au XVIIIe siècle, les Napolitains vendaient et commercialisaient pour la première fois la pizza garnie de sauce tomate. Il s’agissait pour eux d’un plat réservé aux pauvres, car très simple et sans aucune complexité.

Ceci dit, on aime à raconter chez la Pizzeria L’Ulivàia que Rafaëlle Esposito serait l’inventeur de cette dernière, car il y ajouta le fromage. La célèbre Margarita serait alors née, suite à la demande de la reine d’Italie connue sous le nom de Marguerite de Savoie. 

La pizza étant devenue un plat typique d’Italie, c’est pourtant bien plus tard qu’elle devient mondialement connue. Sa mondialisation serait due aux nombreux migrants italiens du XIXe siècle qui s’expatriaient principalement au sud de la France et au Nord des États-Unis. Les immigrés Italiens ont emporté avec eux une part énorme de leur culture, qui plut et fut peu à peu réappropriée par les consommateurs de leurs pays d’arrivée.

 

La véritable explosion de la Pizza au niveau mondial eut lieu dans les années 1960. Jusqu’alors un simple met, la pizza fut revisitée en Provence comme véritable objet culinaire régional, ainsi qu’aux États-Unis qui sont allés jusqu’à vouloir s’approprier la recette, l’intégrant dans leur american way of life et dans la cuisine qu’ils appellent efficace et rapide. Mais les Italiens n’en sont pas restés là, c’est d’ailleurs par la suite qu’ils ont commencé à brandir l’origine de la Pizza comme un patrimoine purement italien en racontant par ici et par là l’histoire de la fameuse conception de la margarita. Les Italiens n’ont pas omis de critiquer les pizzas faites par les Américains, les décrivant comme une sorte de Pizza dépassée et de mauvais goût.

La pizza reconnue mondialement

En 2008, la Pizza fut reconnue comme “spécialité traditionnelle garantie“. Ainsi labellisée, il fut inscrit dans la mention, “pas d’inventeurs, ni père, ni patron, mais le fruit de l’ingéniosité du peuple napolitain.”. Puis, le 7 décembre 2017, apparaît au classement mondial de l’UNESCO comme patrimoine immatériel mondial de l’humanité “l’art du pizzaiolo napolitain“. Belle réussite pour un simple plat de pauvres. 

 

Ce qui a fait la culture mondiale de la pizza, c’est surtout l’expatriation des Italiens du XIX e siècle. Ils ont sauvé la Pizza, en la transmettant aux États-Unis et à la France, qui l’ont adaptée à l’échelle nationale puis mondiale.

 

En conclusion, un élément culturel mérite d’être partagé pour que continue de vivre l’âme d’une culture à travers d’autres cultures différentes. La pizza est la meilleure illustration de ce qu’on peut appeler le changement culturel, car devenue célèbre en dehors de son pays d’origine, bien que reprise dans diverses formes et parsemée d’ingrédients variés, la fameuse pâte cuite a su garder toute son authenticité.