Comment réagir face à une situation d’urgence médicale ?

Une situation d’urgence médicale est un cas où le pronostic vital d’un individu est engagé. Cela peut survenir suite à un problème de santé, à un accident ou à une catastrophe. Dans tous les cas, lorsqu’elle se présente on est tenu de réagir rapidement et de façon adéquate. D’où l’intérêt de précisément savoir ce qu’il faut faire en cas d’urgence médicale. C’est ce que nous allons montrer dans ce guide.

Contacter un médecin

Lorsque l’on fait face à une situation d’urgence médicale, la première réaction à avoir est de contacter un médecin. C’est ce dernier qui indiquera la meilleure attitude à adopter selon la nature de l’urgence. Si la situation se présente pendant la nuit, le week-end ou un jour férié, prenez rendez-vous avec un médecin de garde sur ce site. Autrement, vous pouvez vous servir de certaines applications ou vous rendre sur le site de l’ordre des médecins de votre région.

Pour enfin faire face à une urgence médicale, vous pouvez appeler le service d’aide médicale d’urgence (SAMU), SOS Médecins ou les sapeurs pompiers. Ces services répondent respectivement aux numéros 15, 3624 et 18.

En attendant, la personne concernée doit bénéficier d’un confort et de soins urgents, sans la mobiliser ni lui donner de médicaments. Les boutons sur les poignets, les manches et les cols des vêtements doivent être desserrés, ainsi que la ceinture et le fermoir du pantalon.

Administrer les premiers soins

Après avoir contacté un médecin de garde, on se servira de ses conseils et de ses instructions pour administrer les premiers soins à la victime en attendant l’arrivée des secours à la maison. Dans la pratique, ces soins dépendent de la nature de la situation à laquelle on fait face. Ainsi selon le cas, on pourra par exemple recourir à un défibrillateur semi-automatique et aux massages pour des problèmes cardiaques. Dans un autre cas, des compressions abdominales ou des claques dans le dos suffiront.

En cas d’inconscience en revanche, on se contentera de mettra la victime en position latérale de sécurité (PLS) après avoir libéré ses voies aériennes. Dans le cas d’un saignement enfin, on s’attèlera à mettre en place un tampon relais pour arrêter le saignement et ainsi augmenter les chances de survie de la victime.